Tout sur le whisky !
Boire

Les meilleurs whiskies à servir en digestif

Profitez de l’arrivée du dessert sur la table pour offrir un digestif à vos convives et jouez l’originalité en sortant deux ou trois whiskies aux saveurs différentes pour aiguiser la curiosité et l’envie de tous. Aujourd’hui, le whisky s’immisce sur la liste des digestifs en amenant un peu de fantaisie et des saveurs particulières.

Pour synthétiser les caractéristiques des whiskies à servir en digestif, on peut dire qu’ils se veulent gourmand, plutôt légers, aux notes douces mais aux arômes marqués.

Deux whiskies écossais pour deux « styles » de digestifs

Pour ceux qui apprécient la douceur, le Speyside, « triangle d’or du whisky » au nord-est de l’Ecosse, abrite la mythique distillerie Glenfiddich qui, en association avec un producteur de vin de glace canadien, met au point le GLENFIDDICH 21 ans Winter Storm Of 43%. Ce single malt, après avoir vieilli plus de 21 ans en fûts de chêne traditionnel, reste six mois dans des fûts ayant reçu du vin de glace. C’est pour cette raison qu’il est exceptionnellement doux et convient très bien en tant que digestif après un bon repas.

Pour les inconditionnels du cigare-digestif, le Dalmore Cigar Malt Reserve of 44% reste leur préféré. C’est un whisky single malt de la célèbre distillerie à la tête de cerf, sur Black Island qui offre un style gourmand, un nez riche avec des notes de toffee et en bouche, des saveurs de marmelade et de fruits mûrs. Il laisse une finale longue qui se termine sur des touches de bergamote et d’agrumes.

Un « single malt american whiskey » pour un digestif gourmand !

Le single malt américain, le WESTLAND American Single Malt Sherry Wood 46% est en même temps un digestif et un dessert !

Avec un nez de pancakes au sirop d’érable, de toffee, de fruits séchés et de cerises, il révèle en bouche des notes épicées et fraîches de gingembre et d’agrumes confits sublimant les précédents arômes. Avec une finale longue et fruitée, il offre une texture onctueuse. N’hésitez pas à croquer dans un carré de chocolat noir pour prolonger le plaisir !

Le whisky japonais se boit (aussi) en digestif

Contrairement à l’Ecosse et l’Irlande où la tradition fait loi, au Japon, c’est plutôt analyse et exigence qui sont les maîtres mots. Chaque étape de la fabrication du whisky est scientifiquement décortiquée pour arriver à la production d’excellents breuvages qui n’ont sans doute rien à envier à leurs ancêtres écossais ou irlandais. Ainsi, le Nikka Pure Malt Red est un assemblage de malts qui montre beaucoup d’élégance, une finesse rare mais aussi beaucoup de gourmandise. Il est léger et ses notes d’agrumes, de fruits confits et de céréales le désignent pour être bu en digestif sans aucune hésitations (mais toujours avec modération) !

Attention : Les whiskies « first fill » qui remplissent pour la première fois le fût après son ancien contenu et qui, pour cette raison, sont très marqués par les arômes précédents sont à éviter en digestifs. Ce sont des whiskies quelques peu « déroutants » qui sont, en règle générale, réservés aux connaisseurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *