Tout sur le whisky !
Savoir

Les différents types de whisky

Lorsque l’on parle de whisky, et que l’on n’est pas connaisseur, il n’est pas rare que l’on demande simplement « un whisky » et que l’on bute à la question « lequel ? ». Pourtant le whisky ne représente pas une seule boisson, mais un ensemble, une famille aux gouts variés qui se décline en 4 : le pure malt, le sigle malt, le blended et le whisky de grain.

Le pure malt, une création unique

Le pure malt est le fruit d’un assemblage fait de plusieurs distilleries ; il doit avoir un gout remarqué et remarquable sans perdre la note typique du whisky connue de tous. Il est créé à partir d’orge malté.

Le single mat, le produit d’une distillerie unique

Aussi créé à partir d’orge malté, le pure malt provient uniquement d’une distillerie contrairement au pure malt. Il peut même provenir d’un seul et même fût lorsqu’il porte l’appellation de single cask, et embouteillé à son degré d’alcool initial (cask strength) afin d’être bu avec de l’eau. Il peut aussi être le fruit de l’assemblage de plusieurs fût, et embouteillé au degré d’alcool initial, il s’agit alors du traditional strength.

Le blended, un mélange réussi de plusieurs whiskies

Le blended est le whisky le plus commun, le plus consommé, tout en restant le plus abordable.
Il provient de l’assemblage de plusieurs whiskies de malt avec des whiskies de grain, et possède un gout moins fort que les autres.
Avant 1909, le blended n’avait pas le droit d’être commercialisé sous le nom de whisky.

Le whisky de grain : le whisky utile

Le whisky de grain n’est pas fabriqué pour être consommé, il est uniquement utilisé dans l’assemblage du blended. Créé avec du blé, de l’avoine, du maïs et du seigle, il ne subit qu’une distillation, ce qui ne lui permet pas d’avoir un gout très fort.

Et le scotch, là-dedans ?

Alors que l’on généralise sur le nom du whisky, il n’est vrai que pour les distilleries japonaises et canadiennes.

En Ecosse, il existe du single malt, blended malt, single grain, blended et blended grain scotch whisky. En effet le whisky Ecossais est créé à partir d’orge maltée séchée au feu de tourbe, et mis en fût pendant trois ans. Pour obtenir le nom de Scotch Whisky il doit faire au moins 40°.

En Irlande, il existe du whiskey et de l’Irish whiskey, composé de 50% d’orge maltée et de 50% d’orge maltée séchée au feu de tourbe. Le whisky Américain est en fait soit de l’Américain whiskey, soit du bourbon, soit du rye : la différence se trouvant dans la composition à base de maïs pour le bourbon, et de seigle pour le rye.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *