Tout sur le whisky !
Boire

Mon top 3 des whiskies japonais

Alors que l’origine du whisky que l’on peut situer en Irlande, remonte au XIème siècle, le Japon ne produit du whisky que depuis 1870. Les whiskies japonais se résument aux « single malt » et aux blends (mélanges). Le fait que les distilleries japonaises n’échangent pas ou très occasionnellement leurs distillats explique que les blends reposent sur plusieurs « single malt » japonais au sein d’une même distillerie, auxquels on ajoute occasionnellement des « single malt » écossais. Cette pratique est couramment utilisée chez Nikka qui possède la distillerie Ben Nevis en Ecosse ; c’est le cas par exemple pour le Nikka Pure Malt White.

Le Japon est maintenant reconnu mondialement comme producteur de whisky au même titre que l’Irlande ou l’Ecosse. Deux grands producteurs se distinguent : le groupe Nikka et ses distilleries de Yoici ou Miyagikyo, et Suntory et ses distilleries de Hakushu et Yamazadi.

Top 1 – Le whisky Yoichi 20 ans

Ce whisky est une éblouissante revisite du Single Malt japonais de tradition. Il est élevé 20 ans dans des fûts de chêne pour gagner une profondeur et une complexité déroutante.s Ce Yoichi 20 ans est atypique et ses qualités sont reconnues par les plus grands connaisseurs et experts dans le domaine.

Son arôme révèle la tourbe et les fruits frais, fournissant une sensation de grande maturité. Sa bouche est, elle aussi, marquée de fumé de tourbe qui évolue sur les pommes, coings et cerises noires. Sa longueur en bouche est déroutante et nous laisse sur des notes florales et fruitées bien marquées.

Top 2 – Le whisky Ichiro’s Malt Mizunara Wood Reserve (hors de prix sur Amazon)

Pour sa gourmandise, sa robe dorée se rapprochant du bronze et ses notes pâtissières, le Ichiro’s Malt Mizunara Wood Reserve est un whisky qui séduit et étonne. Ce côté « secret » est renforcé par le fait que l’origine des single malts qui le composent n’est pas connue de façon officielle, même si on peut imaginer sans trop de risques d’erreurs qu’ils sont issus d’Hanyu et de Chichibu, (à 55 km et 65 km de Tokyo). Ce whisky est un pur malt affiné dans des fûts du célèbre chêne japonais, le mizunara, qui lui transfère des notes boisées très relevées. Le whisky Ichiro’s Malt Mizunara Wood Reserve étonne avec des arômes de pâtisseries, de tartes aux amandes, de tartes tatin et d’abricots secs avec une pointe de tourbe camphrée et réglissée ainsi qu’un léger goût de curry doux. Le tout laisse en arrière bouche une légère amertume très agréable.

Top 3 – Le whisky Suntory Hibiki Japanese Harmony (dispo sur Amazon)

Dernière création de la très célèbre distillerie japonaise Suntory, le Suntory Hibiki Japanese Harmony apparaît en 2015 pour pallier à la pénurie de whiskies japonais. Il est constitué d’un assemblage de single malts parmi les plus réputés (Yamazaki et Hakushu) et d’une petite quantité de whisky de grain de Chita, la distillerie où les whiskies de grain sont utilisés essentiellement comme « dashi », la base des blends de Suntory.

Ce dashi qui vieillit dans des fûts de bourbon, hogsheaed et puncheon donne à ce whisky une finale de notes boisées. En bouche, on apprécie énormément la douceur du chocolat blanc et l’onctuosité du miel, le tout agrémenté d’un zeste d’orange. De plus, sa couleur d’or aux reflets ambrés est agréable à l’œil et complète ce portrait séduisant et très attirant pour les amateurs de whisky. Ce jeune whisky se présente avec l’objectif de s’imposer parmi les plus grands et parions que ses qualités seront rapidement reconnues.

 

Nous avons mis des liens vers Amazon, mais si vous préférez passer par des vendeurs plus « locaux », n’hésitez pas, il y en a y compris sur le web. Par exemple, vous pouvez acheter des whiskys japonais sur cadeauvin.fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *